Les Voeux Temporaires

Les premiers vœux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance sont temporaires, pour deux ans renouvelables, pendant une période de six à neuf ans.

La jeune professe porte désormais une « alliance », signe de son engagement et de la fidélité de Dieu.

Mains de jeunes soeurs qui viennent de faire leurs voeux. Désormais, chacune porte une alliance, signe de son engagement et de la fidélité de Dieu
 

Elle quitte le noviciat pour être envoyée dans une autre communauté, parfois dans un autre pays. Elle y trouve des sœurs qui l'accueillent et une supérieure locale qui veille à ce qu'elle soit accompagnée et soutenue dans son évolution humaine et spirituelle.

S'ouvre alors une période consacrée aux études, théologiques, pastorales, professionnelles, selon le parcours et les aptitudes de chacune. Une période marquée aussi par différentes expériences apostoliques, à travers une activité pastorale ou dans un milieu professionnel.

Pendant ces années où la jeune professe acquiert les moyens nécessaires pour « servir en n'importe quel endroit du monde », selon la vocation de la Congrégation, chacune est amenée à un travail intérieur d'unification personnelle qui lui permet au cœur du monde chercher et trouver Dieu en toutes choses.

Les jeunes professes, dispersées dans les communautés en Europe et plus loin encore, se retrouvent périodiquement pour quelques jours de partage, de réflexion, de prière. Un an sur deux elles font ensemble leur retraite annuelle. Car si elles sont appelées à travailler dans la dispersion, elles sont aussi conviées à former un même corps et à garder vivants les liens qui les unissent.

Jeunes professes d'Europe

Les jeunes professes qui s'approchent de la profession définitive sont retirées de leurs activités pour un troisième temps de formation.

retour page Noviciat