Spiritualité 

Saint Ignace de Loyola

Vivre d'une « spiritualité », c'est se rattacher à l'une des familles spirituelles qui font la richesse et la diversité de l'Eglise. Saint François, saint Dominique, saint Ignace de Loyola, sainte Thérèse d'Avila... ont non seulement fondé ou réformé leur ordre, ils ont aussi transmis par leurs écrits une expérience de Dieu, une façon de vivre l'Evangile qui sont devenues chemin de vie pour beaucoup d'autres.

Ignace de Loyola a fondé au XVIe siècle la Compagnie de Jésus. Beaucoup de communautés religieuses d'hommes et de femmes ainsi que plusieurs groupements de laïcs vivent aujourd'hui de la « spiritualité ignatienne ».


Sœurs de Saint-André nous nous retrouvons pleinement aujourd'hui dans la spiritualité ignatienne tout en gardant une note qui nous est propre.

 

Une adoption progressive

Du XIIIe au XVIIe siècle, comme la plupart des communautés religieuses de l'époque, nos sœurs ont vécu de la règle de saint Augustin : vie commune, amour fraternel, service de Dieu et des pauvres sont les maîtres mots.

Manuscrit des Exercices Spirituels de Saint Ignace

Dès le XVIIe siècle nous avons été marquées par la spiritualité ignatienne à travers la révision de nos règles par un jésuite et notre pratique des Exercices Spirituels.

Alors que la Révolution française nous avait expulsées, disséminées, privées de nos biens, la détermination de quelques sœurs, avec le soutien d'hommes d'Eglise, a permis une renaissance de la Congrégation avec une orientation clairement ignatienne.

Nos Constitutions reçues en 1857, retravaillées lors de l'aggiornamento pour les approcher davantage de celles d'Ignace, ont été approuvées en 1987.

 

La « greffe » ignatienne
a bien pris

Les Exercices Spirituels façonnent notre manière de prier et de progresser « dans une connaissance intime du Seigneur » (ES 104). Ils inspirent notre relation aux autres et aux choses, notre manière d'aborder les événements et de nous orienter dans la complexité de la vie.

 

La formation humaine, théologique et spirituelle que nous recevons à Saint-André doit nous rendre libres et ouvertes pour un large éventail de missions.

 

Les Constitutions donnent le cadre de notre vie ensemble: les soeurs, ne formant qu'un seul « corps », sont rassemblées dans l'unité par le lien de l'obéissance et libres d'être envoyées ailleurs, pour « un bien plus universel ».

Nous nous inscrivons aujourd'hui pleinement dans le courant de la spiritualité ignatienne, peu nombreuses mais très diverses par l'âge, la nationalité, l'expérience ecclésiale. Nous vivons en communautés internationales, ouvertes à la recherche œcuménique, passionnées par l'Evangile au cœur d'un monde et d'une Eglise en pleine mutation.
 

«Comment nous vivons la spiritualité ignatienne en tant que Soeurs de Saint André».